original


original

1. original, aux [ ɔriʒinal, o ] n. m.
• 1269; lat. originalis
1Ouvrage de la main de l'homme, dont il est fait des reproductions.
Rédaction primitive d'un document. manuscrit, minute. Ce n'est pas l'original, c'est une photocopie. Copie conforme à l'original ( authentique) . « Il n'existe dans l'original ni virgules, ni repos indiqué » (Balzac).
Texte dans la langue où il a été écrit par l'auteur. Traduction qui s'éloigne de l'original.
Œuvre d'art de la main de l'auteur. Je t'avouerai « que je prendrais une mauvaise copie pour un sublime original » (Diderot). L'original est au Louvre.
2Personne réelle, objet naturel représentés ou décrits par l'art. modèle. Ressemblance du portrait avec l'original. « Mme de Montmaur, original de Mme de Merteuil » (Stendhal).
⊗ CONTR. Copie, double, imitation, réplique, reproduction. original 2. original, ale, aux [ ɔriʒinal, o ] adj.
• v. 1240; lat. imp. originalis « qui existe dès l'origine »
1Vx ou littér. Primitif. originaire, originel. « Tout mot qui fait un long usage prend des acceptions nouvelles, plus ou moins distinctes de l'acception originale » (Duhamel).
2 Qui émane directement de l'auteur, est l'origine et la source première des reproductions. Pièces originales, documents originaux. source. Maquette originale. prototype. Copie originale, faite directement sur l'original. Gravures originales, exécutées par l'artiste lui-même. Édition originale : première édition en librairie d'un texte inédit. ⇒ princeps. Ellipt L'originale des « Liaisons dangereuses ». Bande originale d'un film. Film en version originale.
3Qui paraît ne dériver de rien d'antérieur, ne ressemble à rien d'autre, est unique, hors du commun. inédit, 2. neuf, nouveau, personnel. Avoir des vues, des idées originales. non-conformiste. « Il s'était tant de fois entendu dire ces choses, qu'elles n'avaient pour lui rien d'original » (Flaubert). Une décoration originale.
(1657) (Personnes) Hommes, esprits originaux. Auteur, artiste, talent original. « Pour tout dire, être original, c'est être soi » (Léautaud). « Je me perdais dans l'exagération, afin de paraître original » (Musset).
4Marqué de caractères nouveaux et singuliers au point de paraître bizarre, peu normal. atypique, bizarre, curieux, étonnant, étrange, excentrique, singulier, spécial. N. C'est un original. fantaisiste, numéro, olibrius, phénomène, type. Quelle originale ! elle ne fait rien comme tout le monde.
⊗ CONTR. Imité. Banal, classique, commun, ordinaire; conformiste.

original, originale, originaux adjectif (bas latin originalis) Qui émane directement de son auteur ou de sa source, qui n'est pas une copie, une reproduction, une traduction, une refonte, etc. ; authentique : Photocopier le document original. Qui se distingue du commun, qui sort de l'ordinaire : Un roman très original. Qui est unique en son genre, qui ne paraît s'inspirer de rien d'antérieur : Un artiste original. Se dit d'un écrit constatant un acte juridique et revêtu de la signature originale des parties. ● original, originale, originaux (citations) adjectif (bas latin originalis) Blaise Pascal Clermont, aujourd'hui Clermont-Ferrand, 1623-Paris 1662 À mesure qu'on a plus d'esprit, on trouve qu'il y a plus d'hommes originaux. Les gens du commun ne trouvent pas de différence entre les hommes. Pensées, 7 Commentaire Chaque citation des Pensées porte en référence un numéro. Celui-ci est le numéro que porte dans l'édition Brunschvicg — laquelle demeure aujourd'hui la plus généralement répandue — le fragment d'où la citation est tirée. ● original, originale, originaux (difficultés) adjectif (bas latin originalis) Sens Bien distinguer ces trois adjectifs apparentés. 1. Original = qui émane directement de la source, de l'origine ; qui semble se produire ou qui se produit pour la première fois. Le certificat sera établi d'après l'acte original ; une édition originale ; une idée tout à fait originale. Original s'emploie aussi comme nom : établir un certificat d'après l'original (= d'après la pièce originale). 2. Originel = qui remonte à l'origine, qui date de l'origine. Sens originel d'un mot. 3. Originaire de = qui tire son origine de (tel lieu) : un alcool de prune originaire des Balkans. C'est le sens et la construction les plus fréquents, mais originaire est également employé comme synonyme de originel : tare originaire. ● original, originale, originaux (expressions) adjectif (bas latin originalis) Édition originale, première édition d'un ouvrage imprimé. ● original, originale, originaux (synonymes) adjectif (bas latin originalis) Qui émane directement de son auteur ou de sa source...
Synonymes :
Qui se distingue du commun, qui sort de l'ordinaire
Synonymes :
- inédit
- inusité
- spécial
Contraires :
Qui est unique en son genre, qui ne paraît s'inspirer...
Synonymes :
- génial
Contraires :
original, originale, originaux adjectif et nom Qui est un peu excentrique, bizarre : Un original qui porte toujours des vêtements criards.original, originale, originaux (citations) adjectif et nom Anton Pavlovitch Tchekhov Taganrog 1860-Badenweiler, Allemagne, 1904 L'état normal d'un homme est d'être un original. Oncle Vania, IV, Astrov original, originale, originaux (synonymes) adjectif et nom Qui est un peu excentrique, bizarre
Synonymes :
- olibrius (familier)
- phénomène
original, originaux nom masculin Rédaction première d'un document : La copie n'est pas conforme à l'original. Texte dans la langue d'origine, par opposition à la traduction. Œuvre artistique de la main même de l'auteur, par opposition à copie, reproduction. Chose concrète ou personne réelle qui a servi de modèle à un artiste. Film qui se trouvait dans la caméra de prise de vues. (Les cinéastes amateurs projettent l'original : c'est un original inversible, donnant directement une image positive. En cinéma professionnel, l'original est un négatif et l'on ne projette que des copies.) ● original, originaux (synonymes) nom masculin Rédaction première d'un document
Contraires :
Œuvre artistique de la main même de l'auteur, par opposition à...
Synonymes :

original, ale, aux
adj. et n.
rI./r
d1./d adj. Qui est de l'auteur même, qui constitue la source première. Dessin original. Copie d'un acte original. édition originale (d'un texte, d'une gravure), la première parue.
d2./d n. m. Ouvrage, document, modèle primitif. L'original d'un traité. Reproductions d'après l'original.
|| Modèle artistique ou littéraire. Ressemblance d'un portrait avec l'original.
rII./r adj.
d1./d D'une singularité neuve ou personnelle. Idée originale. Artiste original.
d2./d Par ext. Excentrique. Manières originales.
|| Subst. C'est une originale.

I.
⇒ORIGINAL1, -ALE, -AUX, adj.
A. —D'origine.
1. Qui existait à l'origine, qui date de l'origine. Synon. primitif, originel (v. ce mot A 1), originaire (v. ce mot B 1). Nous avons plus ou moins oublié le sens original du mot Évangile. Il signifie: la bonne nouvelle (GILSON, Espr. philos. médiév., 1931, p.174):
1. ... plusieurs manuscrits importants que les auteurs d'histoire des provinces et des villes ont mentionnés, cités, extraits même, mériteraient d'être publiés dans leur forme originale.
MICHELET, Journal, 1835, p.759.
♦[L'origine dans le temps est précisée] Je lisais à Bologne les historiens originaux du moyen âge, Capponi, Villani, Fiortifiocca, etc. (STENDHAL, Rome, Naples et Flor., t.2, 1817, p.2).
Langue originale. Langue dans laquelle un auteur a écrit son ouvrage. Les littérateurs grecs, fuyant la domination tartare, cherchèrent un asile en Italie. Ils enseignèrent à lire, dans leur langue originale, les poètes, les orateurs, les historiens, les philosophes, les savants de l'ancienne Grèce (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p.121). Pétrarque (...), qui n'a pas encore lu Homère, mais qui en possède un manuscrit en langue originale et l'adore sans le comprendre, a deviné l'antiquité (RENAN, Avenir sc., 1890, p.139).
2. Qui émane directement de son auteur, de sa source, et qui a été ou qui est susceptible d'être reproduit.
a) Dans le domaine de l'expr. écrite. Partition originale. Les lettres de Bettina, aussi bien dans leur version originale que dans les transcriptions libres qu'elle publia, sont riches en notations de rêves nocturnes (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p.242). Son immense fortune lui permettait d'acheter les documents originaux, les exemplaires uniques, les livres rarissimes (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.384):
2. ... l'éditeur a le droit d'éditer non seulement le texte du manuscrit original, mais aussi des arrangements du thème musical que ce manuscrit contient, en vue de permettre son exécution par d'autres instruments que ceux primitivement prévus...
Civilis. écr., 1939, p.14-14.
L'édition originale et p. ell., l'originale. Première édition d'un texte inédit. Synon. édition princeps. Jusqu'en 1918, le critique recevait un exemplaire de l'édition originale, celle-ci ne se distinguant des suivantes que par l'absence de toute mention de «mille» ou d'«édition» (Arts et litt., 1936, p.84-7). V. manuscrit ex. 2:
3. ... le premier livre relié aux armes que j'en extrais [de la bibliothèque Pierpont Morgan] est l'édition originale, in-quarto, du Misanthrope; je m'aperçois bientôt que toutes les originales de notre XVIIe siècle sont sous ma main.
MORAND, New-York, 1930, p.134.
Sources originales. Sources de première main. Quand les sources originales existent et ne demandent qu'à être explorées, il y a quelque chose de grotesque dans cet ajustage de lambeaux épars, inexacts, sans suite, que l'on systématise à sa guise (RENAN, Avenir sc., 1890, p.242):
4. Son ami lui demanda s'il connaissait tous les documents manuscrits et imprimés relatifs à son sujet (...). Ils parlèrent d'abord des sources originales (...). Puis ils en vinrent aux travaux de la critique contemporaine.
A. FRANCE, Bonnard, 1881, p.377.
Texte original. Texte écrit dans la langue originale:
5. ... par une fortune singulière, nous sommes à même de lire encore dans leur texte original, dans le sonore dialecte dorien où il les avait si soigneusement rédigés, la plupart (...) [des] écrits [d'Archimède]...
BOURBAKI, Hist. math., 1960, p.178.
DR. CIVIL. Acte, document, exemplaire original. Acte, document, exemplaire revêtu de la signature des parties (v. exemplaire2 B 2). La charte partie n'est établie généralement qu'en un seul document original timbré, dont il est fait copie suivant les besoins (M. BENOIST, PETTIER, Transp. mar., 1961, p.57).
b) BEAUX-ARTS. Eau forte, gravure originale; tableau original. Dessins originaux de Léonard de Vinci, de Michel-Ange et de Raphaël (CHATEAUBR., Mém., t.4, 1848, p.345). V. estampe B 1 ex. de BÉG. Estampe 1977.
c) CIN. Version originale. Version dont la bande sonore est dans la langue originale. Vous avez constaté que le doublage détériore un film, que vous aviez raison de trouver des plus remarquables dans sa version originale (GIDE, Ainsi soit-il, 1951, p.1192).
d) DOCUMENTOL. Code original: code irréductible à un autre code. Code de transcription: code pouvant toujours se ramener à un code original (COYAUD, Introd. ét. lang. docum., 1966, p.13).
B. —Qui porte son origine en soi; qui n'a pas de modèle connu.
1. [En parlant d'une chose] Qui est hors du commun; qui porte la marque spécifique de son auteur; nouveau. Synon. inédit, neuf, personnel; anton. banal, ordinaire, déjà vu. [Les tableaux:] Chameaux au pâturage, (...) Aqueduc romain; c'est fin, élégant, original d'aspect, et d'un ton fort agréable (CASTAGNARY, Salons, t.1, 1868, p.293). M. Cazin a trouvé moyen de faire, avec des sujets battus et rebattus depuis des siècles, une oeuvre très originale, très hardie (HUYSMANS, Art mod., 1883, p.157). La jeune fille (...) ne prononça plus de paroles que pour admirer la grâce originale d'une corolle (BOURGET, Actes suivent, 1926, p.136). V. langue ex. 13:
6. ... un sujet ne m'a semblé intéressant que du moment où j'avais trouvé en moi-même une conception originale s'y rapportant. Tant que je n'y voyais qu'une série de conclusions tirées par d'autres et que j'avais à accepter simplement, je n'éprouvais généralement qu'une indifférence complète.
THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p.96.
SYNT. Formule, idée, image, pensée, réflexion, vue originale; contribution, création, expérience, initiative, méthode, réponse, solution originale; procédé, travail original; architecture, civilisation originale; art, style original; page, thèse originale; mise en scène originale; bijou original; coiffure, toilette originale; beauté originale; charme original; façon, manière originale de faire; forme originale de vie, de pensée; moyen original de créer; donner un caractère original à qqc.; mener une vie originale.
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. L'originalité ne consiste pas à faire du commun avec de l'original, mais de l'original avec du commun. De l'originalité dans l'orientalisme de Flaubert, encore non! Tout au plus de l'ingéniosité laborieuse et appliquée (GONCOURT, Journal, 1871, p.845).
En partic. Qui a été créé pour les besoins de la cause, qui n'est pas une adaptation. Scénario original. Quant aux Ouvertures et Sonates en trio (...) elles se composent de pièces originales et de transcriptions (LA LAURENCIE, Éc. fr.violon, 1922, p.338).
2. [En parlant d'une pers.]
a) Qui s'exprime d'une manière qui n'appartient qu'à elle. Artiste, écrivain, musicien, peintre, sculpteur original; esprit, talent, tempérament original; personnalité originale. Quand un contemporain présente (...) un génie original, c'est un fait qu'il suscite des admirations en bloc qui peuvent prendre, comme cela arriva pour Rousseau ou Hugo, certaine apparence religieuse (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p.134). V. devancier ex., imiter ex. 7:
7. Ce plagiat délibéré me délivrait de mes dernières inquiétudes: tout était forcément vrai puisque je n'inventais rien (...). Me tenais-je pour un copiste? Non. Mais pour un auteur original: je retouchais, je rajeunissais (...). Ces légères altérations m'autorisaient à confondre la mémoire et l'imagination.
SARTRE, Mots, 1964, p.118.
b) [Souvent avec une connotation péj.] Qui se comporte d'une manière qui n'appartient qu'à elle et qui peut paraître bizarre ou anormale. Synon. excentrique, extravagant, particulier, singulier. Un grand seigneur anglais fort original, qui dépensait cent mille francs par an pour se donner le plaisir de la chasse (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p.212). Tes cheveux courts, (...) le bleu que tu mets à tes yeux, ces excentricités que tu te permets sur la scène, tout ça c'est (...) pour donner le change, mais oui, pour que les gens croient que tu es une personne originale et affranchie de tous préjugés (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p.202):
8. Il trouva dans la boutique un singulier vieillard, l'une des figures originales de la librairie sous l'Empire. Doguereau portait un habit noir à grandes basques carrées, et la mode taillait alors les fracs en queue de morue.
BALZAC, Illus. perdues, 1839, p.219.
Empl. subst. V. fiérot, s.v. fier, fière, rem., ex.de Daudet:
9. Les hommes de première impulsion (...) sont souvent des hommes sans mémoire. Ils ne sentent pas les contradictions de leur vie. Il n'était pas de plus grand original dans la République des Lettres qui n'en a jamais manqué.
GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1950, p.60.
Cet original de + n. propre. Le vrai maître est le gardien de la propriété, ce vieil original de Jeanbernat, qui a trouvé le moyen de se loger dans un pavillon, dont les pierres tiennent encore (ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p.1249).
REM. Originaliser, verbe trans., rare. Rendre original. Ce ne fut que vers la deuxième étape de son style que Franck sut enfin faire sien et «originaliser» (qu'on excuse ce néologisme) ce tour mélodique qu'il avait reçu des Français (D'INDY, C. Franck, 1906, p.70). Empl. pronom. Se rendre original; acquérir de l'originalité. Le nom de Verlaine, prononcé dans le banquet symboliste, fait revenir le nom de Rimbaud et le souvenir de cette heure où la littérature a cru devoir s'originaliser par de la pédérastie (GONCOURT, Journal, 1891, p.31). Depuis les Pièces pittoresques, il semble que la pensée de Chabrier s'est nourrie (...), le métier originalisé (CORTOT, Mus. fr. piano, 1930, p.203).
Prononc. et Orth.:[], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1240 «originel» (St François, 3128 ds T.-L.: originaus pechies); b) ca 1245 «d'origine» (St Auban, 23, ibid.:Si ancesur estoient romain original); 2. a) ) 1330 «qui émane directement de l'auteur» (Doc. ds GDF. Compl.:lettres originales); ) 1594 copie originale (Satyre ménippée, 220 ds LITTRÉ); b) 1772 édition originale (DULAURENS, Le Compère Mathieu, t.3, p.235); 3. a) av. 1662 «unique, qui a sa marque propre (d'une personne, d'une chose)» (PASCAL, Pensées ds OEuvres, éd. L. Lafuma, 1963, p.575, § 510, 7: à mesure qu'on a plus d'esprit on trouve qu'il y a plus d'hommes originaux); b) 1691 [éd.] auteur original (LA BRUYÈRE, Les Caractères, p.547); 4. 1657 subst. «personne extravagante» (TALLEMANT DES RÉAUX, Historiettes, éd. L. J. N. de Monmerqué, 1854-60, t.5, p.334 ds QUEM. DDL t.22). Empr. au lat. de l'époque impériale originalis «qui existe dès l'origine, primitif; originaire» (v. OLD), dér. du lat. class. origo, v. origine.
DÉR. Originalement, adv. a) D'une manière originale. Personne originalement costumée; maison originalement située; évolution originalement commencée. Ainsi galamment habillée, avec ses grands yeux ombreux et le caractère de sa tête d'un autre temps, elle est vraiment originalement belle (GONCOURT, Journal, 1893, p.496). Penser contre soi-même (...) n'a généralement d'autre résultat que de se priver des seules ressources qui vous permettent de penser originalement (et par originalement, je ne veux rien dire de plus ici que personnellement (...)) et de tarir en soi les sources mêmes de la sensibilité (DU BOS, Journal, 1924, p.18). Marianne (...) ne craint pas la comparaison avec les hebdomadaires conservateurs; à noter son abondante illustration humoristique, qui a le mérite d'être originalement française (Civilis. écr., 1939, p.36-12). b) Rare. Synon. de originellement. Modifier le schéma originalement prévu (VIDRON, Chasse, 1945, p.30). []. Att. ds Ac. dep. 1798. 1res attest. a) 1376 originalment «à l'origine» (Doc. ds GDF.), 1487 originalement «id.» (Voc. lat.-fr., Genève, Garbin d'apr. FEW t.7, p.415a), b) 1798 «d'une manière originale» (Ac.); de original1, suff. -(e)ment2.
BBG. —BLUMENTHAL (P.). Geruchsbezeichnungen in der französischen Werbesprache. Vox rom. 1979, t.38, p.163. —QUEM. DDL t.10; 22, 25 (s.v. originaliser).
II.
⇒ORIGINAL2, -AUX, subst. masc.
A. —Ce qui est d'origine.
1. [P. oppos. à copie] Document initial, manuscrit. Offset. —Procédé à plat. L'original est photographié, tramé et reporté en positif sur un celluloïd transparent nommé typon (Arts et litt., 1935, p.28-15). V. authentique ex. 3, imitation I C 2 b ex. de France:
1. L'original est perdu; on (...) [ne] connaît [du document] qu'une copie. Il faut se tenir sur ses gardes, car il est probable, a priori, que cette copie contient des fautes (...). Les altérations de l'original, dans une copie, les «variantes de tradition», comme on dit, sont imputables soit à la fraude, soit à l'erreur.
LANGLOIS, SEIGNOBOS, Introd. ét. hist., 1898, p.56.
DR. CIVIL. Tous les décrets signés [par l'empereur] étaient laissés par les ministres au duc de Bassano qui gardait les originaux et envoyait aux ministres des copies conformes signées de lui (STENDHAL, Napoléon, t.1, 1842, p.169).
2. [P. oppos. à traduction] Texte original. M. Niel, ayant lu le Neveu de Rameau, dans la traduction française faite d'après celle que Goethe avait faite en allemand, le préférait à l'original (DELACROIX, Journal, 1847, p.182). Ce serait bien agréable de lire Wilhelm Meister dans l'original (MÉRIMÉE, Abbé Aubain, 1847, p.154).
3. [P. oppos. à copie, reproduction] Première exécution d'une oeuvre d'art. Il n'est personne (...) qui ne se soit arrêté tout rêveur devant cette Madeleine [de Corrège] (...) soit qu'il ne l'ait vue qu'en gravure, soit qu'il connaisse l'original du musée de Dresde (GAUTIER, Guide Louvre, 1872, p.239). Le buste qui passa longtemps pour un portrait du poète est en réalité une réplique romaine d'un original grec du quatrième siècle, représentant un jeune dieu (A. FRANCE, Mannequin, 1897, p.331). Les créations de Carrache, d'ailleurs multipliées par la gravure, étaient connues de tous les artistes et, à Rome, les peintres français copiaient ses originaux (MÂLE, Art relig., 1932, p.287).
B. —Objet ayant servi ou susceptible de servir de modèle. Le Beggar est l'original de nos mélodrames d'aujourd'hui (CHATEAUBR., Litt. angl., t.2, 1836, p.221):
2. Si ces foibles esquisses ne ressembloient pas aux tableaux des poètes, (...) du moins elles auroient le mérite d'être tracées d'après les grands originaux de la nature...
CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.366.
Prononc. et Orth.:[], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1269 «manuscrit primitif d'un écrit» (Doc. ds GDF. Compl.); 2. 1542 [éd.] «ce qui sert de modèle» (SAGREDO, Raison d'archit. antique, p.5); 3. 1563 «personne ou chose qui a servi de modèle à un peintre, à un sculpteur» (B. PALISSY, Recepte véritable ds OEuvres, éd. A. France, p.86). Empl. subst. de original1.
STAT. Original1 et 2. Fréq. abs. littér.:2461. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 3772, b) 2953; XXe s.: a) 4382, b) 3029. Bbg. QUEM. DDL t.10.

1. original, aux [ɔʀiʒinal, o] n. m.
ÉTYM. 1269; de l'adj. lat. originalis. → 2. Original, de origo, inis. → Origine.
1 Ouvrage humain dont il est fait des reproductions.
a Rédaction primitive (d'un document, d'un écrit…). Minute. || Original copié en plusieurs exemplaires (cit. 6). || On avait fait des exemplaires authentiques (cit. 6) de l'original de la Loi de Moïse. || Collation (cit. 1) des originaux. Collationner. || Ne pas respecter le texte des originaux (→ Interpoler, cit. 3).Dr. Par oppos. à copie (cit. 3 et 4). || Copie, texte conforme à l'original. Authentique.
1 (…) cette lettre, à laquelle il était impossible de rien ajouter, dont il ne fallait rien retrancher, si ce n'est la lettre même, mais qu'il a été nécessaire de ponctuer en la donnant. Il n'existe dans l'original ni virgule, ni repos indiqué, ni même de points d'exclamation (…)
Balzac, Ferragus, Pl., t. V, p. 41.
b Texte dans la langue où il a été écrit par l'auteur. || Traduction qui s'éloigne de l'original, qui fait sentir toute la force de l'original (→ Beauté, cit. 7; docte, cit. 4). || La version de la Bible composée par saint Jérôme sur l'original hébreu (cit. 8).
c Œuvre d'art authentique, de la main de l'auteur, antérieure à toute copie. Prototype. || L'original de cette statue est au Louvre.
2 (…) je t'avouerai que je n'y entends rien du tout; que je serais bien embarrassé de distinguer une école d'une autre; qu'on me donnerait un Boucher pour un Rubens ou pour un Raphaël; que je prendrais une mauvaise copie pour un sublime original (…)
Diderot, Jacques le fataliste, Œ. roman., p. 663.
2 (D'après la doctrine classique de l'art, voué à l'imitation de la nature). Personne réelle, objet naturel représentés par l'art, dépeints par la littérature. Modèle (→ Copier, cit. 3). || Dessiner, crayonner (cit. 1) en ayant l'original sous les yeux. || Ressemblance du portrait avec l'original (→ Flatter, cit. 43; linéament, cit. 1).
3 Dans cette vivante peinture,
L'art le dispute à la nature,
La copie à l'original.
Corneille, Poésies diverses, 7.
4 Quelle vanité que la peinture, qui attire l'admiration par la ressemblance des choses dont on n'admire point les originaux !
Pascal, Pensées, II, 134.
5 Le détail de cette Mme de Montmaur, original de Mme de Merteuil, est peut-être déplacé ici (…)
Stendhal, Vie de Henry Brulard, 39.
3 Vx. Idéal, modèle parfait digne d'être imité (en parlant de personnes ou de choses). Archétype, type (→ Copie, cit. 12). || « Job est un original de patience » (Richelet, 1680). — ☑ Vx. Un original sans copie : un modèle inimitable.
6 (Le duc de Saint-Aignan) était (…) unique en son espèce, et un grand original sans copie.
Mme de Sévigné, 1025, 17 juin 1687.
4 (Av. 1648, Voiture). Loc. Vx. D'original : de bonne source, de première main.
CONTR. Copie, double, expédition. — Calque, imitation, réplique, reproduction, traduction.
————————
2. original, ale, aux [ɔʀiʒinal, o] adj.
ÉTYM. V. 1240; lat. impérial originalis « qui existe dès l'origine », de origo, inis. → Origine.
1 Vx. ou littér. Primitif. Originaire (2.), originel. || « Cette sainteté originale et exemplaire qui est Dieu » (→ Émanation, cit. 6, Bourdaloue). || L'homme original s'est évanoui par degrés (→ Artificiel, cit. 5, Rousseau; globe, cit. 7, Baudelaire).
1 Tout mot qui fait un long usage prend des acceptions nouvelles, plus ou moins distinctes de l'acception originale (…)
G. Duhamel, Défense des lettres, II, IX.
2 Qui, émanant directement de l'auteur, est l'origine et la source première des reproductions que l'on en fait. || Acte, titre original. || Pièces originales, documents originaux (→ Cunéiforme, cit. 1; histoire, cit. 7). || Factures (2. Facture, cit. 1) originales. || Passages originaux sur lesquels s'appuie l'historien (→ Main, cit. 71). || Texte original d'une lettre (→ Fréquence, cit. 3). || Manuscrit original d'une œuvre grecque ancienne. || Copie originale, faite directement sur l'original et non sur une autre copie (→ Fonds, cit. 11). || Gravures exécutées d'après des dessins originaux de l'artiste (→ Gagner, cit. 19). || Gravures originales, exécutées par l'artiste lui-même. || Ouvrage illustré de lithographies originales en couleurs.Édition (cit. 4) originale : première édition en librairie d'un texte inédit (→ Hollande, cit. 2). || Édition originale clandestine, non avouée par l'auteur, contestée par les bibliophiles… || Éditions originales belges de romans de Balzac (dites préoriginales). || Édition en partie originale (ex. : l'édition de 1588 des « Essais »).
2 (…) des trois paragraphes que j'y trouve de plus que dans le manuscrit dont je suis le possesseur, le premier et le dernier me paraissent originaux, et celui du milieu évidemment interpolé.
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 738.
2.1 Pour les exemplaires eux-mêmes des livres, j'eusse été, d'ailleurs, capable de m'y intéresser, dans une acception vivante. La première édition d'un ouvrage m'eût été plus précieuse que les autres, mais j'aurais entendu par elle l'édition où je le lus pour la première fois. Je rechercherais les éditions originales, je veux dire celles où j'eus de ce livre une impression originale. Car les impressions suivantes ne le sont plus.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 887.
N. f. Édition originale. || L'originale des « Liaisons dangereuses ». || Vente d'originales modernes.
3 (…) passer chez le libraire pour retenir quelques originales.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XIX, I, p. 16.
3 Qui paraît ne dériver de rien d'antérieur et constituer un commencement, une nouveauté; qui ne ressemble à rien d'autre, est unique. Hardi, inédit, neuf, nouveau, personnel. || Des esprits créateurs (cit. 11) qui ont des vues, des pensées originales. || Le caractère original et inimitable de Corneille en ses meilleurs endroits (→ Égaler, cit. 3). || Une élaboration (cit. 2) originale et non une compilation. || Une observation moins originale et moins neuve (→ Fouiller, cit. 10). || Une morale peu originale (→ Évangélique, cit.). || Expressions originales et heureuses. || Bâtiment d'un goût tout à fait original (→ Mirador, cit. 1). || Saillie, boutade originale. || Comparaison originale qui à la longue se banalise (cit. 2). || Rien de caractérisé (cit. 8) ni d'original. Typique. || « À mesure que l'on a plus d'esprit (cit. 133) l'on trouve plus de beautés originales ». || Des tons communs et d'autres originaux (→ Gai, cit. 9).Des entités géographiques originales. Particulier, spécial (→ Industriel, cit. 2).
4 Les saynètes, autrefois si gais, si originaux (sic), d'une si haute saveur locale, ne sont plus que des imitations empruntées au répertoire du théâtre des Variétés.
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 222.
5 Il s'était tant de fois entendu dire ces choses, qu'elles n'avaient pour lui rien d'original.
Flaubert, Mme Bovary, II, XII.
(1657, Tallemant des Réaux, in D. D. L.). Personnes. || Hommes, esprits originaux (→ Différence, cit. 13; entreprenant, cit. 1). || Personnalité, figure haute (cit. 47) et originale. || Auteur, talent, artiste original (→ Esthétique, cit. 3; genre, cit. 36; imitateur, cit. 4; lieu, cit. 57). || « Être original, c'est être soi » (→ Originalité, cit. 5).
6 Si vous demandiez (…) s'il est auteur ou plagiaire, original ou copiste (…)
La Bruyère, les Caractères, VIII, 61.
7 Mon plus grand défaut était l'imitation de tout ce qui me frappait, non pas par sa beauté, mais par son étrangeté, et, ne voulant pas m'avouer imitateur, je me perdais dans l'exagération, afin de paraître original.
A. de Musset, la Confession d'un enfant du siècle, II, IV.
8 Elle se promettait (…) quelque plaisir à voyager avec un homme de génie, et si original, d'une laideur pittoresque, d'une folie amusante, vieil enfant perdu, plein de vices sincères et d'innocence.
France, le Lys rouge, VII.
9 Nous disons qu'un auteur est original quand nous sommes dans l'ignorance des transformations cachées qui changèrent les autres en lui (…)
Valéry, Variété II, p. 197.
10 Il (Jules Renard) est hanté par le désir d'être original et par la crainte de n'y point parvenir. Faute d'avoir choisi une nouvelle manière de voir, il cherche partout et en vain des spectacles neufs.
Sartre, Situations I, p. 300.
4 (Personnes). En mauvaise part, du fait de l'hostilité de l'opinion commune contre la nouveauté, la singularité. Marqué de caractères nouveaux et singuliers au point de paraître bizarre et peu normal. Bizarre, cocasse, curieux, drolatique, drôle, étonnant, étrange, excentrique, fantasque, farfelu, particulier, pittoresque, singulier, spécial. || Un homme original (→ Bizarrerie, cit. 5). || Il est assez original, mais pas du tout marginal.
N. (l'emploi subst. peut dériver d'un autre sens → 1. Original, 3. : un original sans copie). || C'est un original, un vieil original. Fantaisiste, numéro, olibrius, phénomène, type. || Quelle originale ! elle ne fait rien comme tout le monde (→ Bec, cit. 4; exact, cit. 10; mutisme, cit. 1). || Une bande d'originaux.
11 Je n'estime pas ces originaux-là (…) Ils m'arrêtent une fois l'an, quand je les rencontre, parce que leur caractère tranche avec celui des autres, et qu'ils rompent cette fastidieuse uniformité que notre éducation, nos conventions de société, nos bienséances d'usage ont introduite.
Diderot, le Neveu de Rameau, Pl., p. 426.
12 Depuis longtemps, elle était soupçonnée d'être au fond, malgré les apparences, une fille originale. En province il n'est pas permis d'être original : c'est avoir des idées incomprises par les autres, et l'on y veut l'égalité de l'esprit aussi bien que l'égalité des mœurs.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 261.
13 Il n'y a qu'en France que le mot original, appliqué à un individu, soit presque injurieux.
Th. Gauthier, les Grotesques, X, p. 351.
14 (…) un original grand seigneur, amoureux du cheval, et qui avait, un moment, tenu un cirque dans son palais, où pendant longtemps il avait forcé sa femme, ses filles, ses domestiques, à faire de la voltige (…)
Ed. de Goncourt, les Frères Zemganno, LIII.
15 Il ne savait pas encore que rien n'est plus assommant qu'un homme qui déraisonne, et que l'originalité est encore plus rare chez ceux qu'on nomme, bien à tort, des « originaux », que dans le reste du troupeau. Car ces « originaux » sont de simples maniaques, dont la pensée est réduite à des mouvements d'horlogerie.
R. Rolland, Jean-Christophe, La révolte, II, p. 446.
(Actions, comportement). Curieux. || On peut dire qu'il a des habitudes originales !
CONTR. Artificiel, contrefait, imité, reproduit. — Banal, classique, commun, conformiste, éculé, habituel, imitateur, impersonnel, vulgaire.
DÉR. Originalement, originalité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Original- — Original …   Deutsch Wörterbuch

  • original — original, ale 1. (o ri ji nal, na l ) adj. 1°   Qui a un caractère d origine, primitif. Le tableau original. Les textes originaux. J ai lu la lettre originale. L édition originale d un livre. La copie originale d un tableau. •   Il a publié avec… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Original Me — Studio album by Cascada Released June 17, 2011 ( …   Wikipedia

  • original — ORIGINÁL, Ă, originali, e, adj. 1. (Despre acte, documente, opere artistice şi literare, fotografii etc.; adesea substantivat, n.) Care constituie întâiul exemplar, care a servit sau poate servi drept bază pentru copii, reproduceri sau… …   Dicționar Român

  • original — Original, [origina]le. adj. Qui n est copié sur aucun modele, sur aucun exemplaire. Titre original. piece originale, un tableau original. pensée originale. cela n est point imité, point emprunté. cela est original. Il est aussi substantif, & il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • original — o‧rig‧i‧nal [əˈrɪdʒnl, dʒnəl] adjective [only before a noun] happening or existing first: • Which is theoriginal document and which is the copy? • The index linked certificates were paying indexation plus 4% of the original investment.… …   Financial and business terms

  • original — orig·i·nal n 1: that from which a copy or reproduction is made both parties signed the original compare duplicate 2: a work composed firsthand as the product of an author s creativity ◇ A work must be an original in order to obtain a copyright.… …   Law dictionary

  • original — adjetivo 1. Del origen: Según la Biblia, Adán y Eva cometieron el pecado original. ¿Cuál es la causa original, el principio de todo? La idea original era hacer un parque, pero han hecho un aparcamiento. 2. (antepuesto / pospuesto) Que es… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Original Me — Álbum de estudio de Cascada Publicación 19 de Junio, 2011 Grabación 2009 2011 Plazmatek Studio,Yanou Studio 1 …   Wikipedia Español

  • Original — O*rig i*nal, a. [F. original, L. originalis.] [1913 Webster] 1. Pertaining to the origin or beginning; preceding all others; first in order; primitive; primary; pristine; as, the original state of man; the original laws of a country; the original …   The Collaborative International Dictionary of English

  • original — (Del lat. originālis). 1. adj. Perteneciente o relativo al origen. 2. Dicho de una obra científica, artística, literaria o de cualquier otro género: Que resulta de la inventiva de su autor. Escritura, cuadro original. U. t. c. s. m. [m6]El… …   Diccionario de la lengua española


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.